Prénoms masculins :

Aksil : « guépard » en dialecte chaoui.
Amastan : « le protecteur ». Du verbe mesten qui signifie protéger en touareg.
Amayas : « guépard » en dialecte touareg.
Amedras : « qui court vite » en touareg. Du verbe dres qui signifie courir vite.
Baragsen : « leur fierté » en touareg. Du substantif abarag qui signifie fierté en ce dialecte.
Iken : « il est ordonné ». Du verbe eken qui signifie être ordonné en touareg.
Wagguten : « celui qui proliférera ». De la particule wa, celui, et du participe gguten, étant nombreux. Ce type de participe sans marque initiale « ye /i » est courant dans certains parlers comme le mozabite. Le kabyle connaît les verbes ggwet et suget, être/rendre nombreux.
Wararni : « sans vainqueur », à comprendre « n’existera personne qui puisse le vaincre ». De la particule war, sans, et du substantif arni, qui signifie vainqueur en certains parlers amazighs dont le touareg.
Warmaksan : « sans ennemi ». De war, sans, amaksan, qui haït. Ksen signifie « haïr » en touareg.
Yedder : « il sera vivant ». C’est un prénom usité chez les Amazighs du Maroc et qui équivaut au kabyle Idir.
Yeddes : « il sera organisé ». Du verbe ddes (= eken) qui signifie organiser en touareg. La racine de ce terme est connue en kabyle dans le mot tiddas, qui est un jeu où l’on arrange les dés de différentes manières.
Yimlul : « il sera blanc ». Du verbe imlul qui signifie être blanc. Ce prénom a une signification ; c’est se porter bien, rappelez-vous la chanson de Idir où il dit : « ad tizwighed, ad timluled... », car en kabyle la couleur blanche du visage indique une bonne santé, contrairement à la couleur jaune.
Zîdan : « le délicieux ». De l’adjectif azîdan qui signifie sucré, délicieux.
Zilalsen : « leur cime / sommet ». Du substantif azilal qui signifie point culminant en chleuh.
Ziri : « clair de lune ». Du substantif tiziri / taziri attesté dans plusieurs dialectes amazighs.